Cet été, dans ma valise Escale il y a....

C’est l’été, les vacances approchent et vous paniquez déjà à l’idée de faire votre valise ? Une chose est sûre, cette année le truc en polyester made in chelou qui vous a fait dégouliner comme un fromage en plein soleil, c’est no way !

💛 Cet été, on profite et on veut des pièces stylées, agréables à porter et avec une fabrication éco-responsable !

Parce que la mode c’est bien, mais avoir des vêtements qui nous laissent respirer sans culpabiliser, c’est mieux. 

Du coup chez Escale on s’est dit que ce serait sympa de vous partager quelques tips pour bien choisir les pièces à embarquer pour les vacances, et le coeur du problème (ou de la solution 🤔) c’est bien les matières

On débute par un petit récap pour avoir les idées et surtout les matières bien au clair. 

1) Les fibres naturelles
(Celles qu’on préfère évidemment).

D’origine végétale ou d’origine animale, ces fibres ont la cote car elles sont biodégradables, respirantes, de ressources renouvelables et aussi très douces et très confo. On fera juste attention à leur processus de production, qui n’est pas forcément écofriendly, spéciale dédicace au coton, qu’on voudra biologique (donc cultivé sans pesticide et en consommant beaucoup beaucoup moins d’eau) et s’il est labellisé GOTS (Global Organic Textile Standard) on sera au max.

Les matières à base de fibres naturelles végétales :
Le coton - Le lin - Le chanvre

PS : les fibres animales ce sera pour plus tard. Le mohair, le cachemire ou la soie par 32° c’est pas foufou hein. Et on va tout simplement éviter le cuir (peu importe la saison).

 

2) Les fibres artificielles
On les aime bien car elles ont un tombé souple et fluide proche de celui de la soie mais en moins coûteux que le précieux fil, et surtout plus fastoches à laver-repasser-ranger. 

Les fibres artificielles sont toutes fabriquées à partir de la cellulose qu’on trouve chez nos amis les végétaux donc d’origine naturelle 💚

Il existe deux types de procédés chimiques, un plus polluant que l’autre, comme celui de la viscose, que l’on va donc éviter. Vaut mieux se tourner vers le Lyocell (ou aussi appelé Tencel dans le commerce) qui est fabriqué avec des solvants non toxiques et recyclables à 97% (comme ses potes le modal ou le cupro d’ailleurs).

Les matières à base de fibres artificielles
Le Lyocell (eucalyptus) - le Modal (hêtre) - Le Cupro (résidus de coton)

 

3) Les fibres synthétiques
(Oui oui nous aussi notre première réaction c’est “Ouuuuuuuh👎” ) Très répandues, surtout dans la
fast fashion …. car très peu chères à fabriquer. 

Elles sont absolument toutes faites à base de pétrole. Bref, polluant, compliqué à recycler et non biodégradable.

Mais alors pourquoi est ce qu’on prend la peine d’en mettre dans notre valise !? Bah il y a 90% de chance pour que vous n’ayez pas le choix si vous passez par la case “pied dans le sable, posey en maillot sur la plage” ou “petite rando sportive dans la forêt avec mon short / legging et mes baskets”.

Du coup, on va plutôt limiter la casse et se tourner vers des fibres recyclées !


Pour résumer, si vous n’avez pas le temps de lire notre poésie écofriendly juste là au-dessus ⇧ regardez rapido là en bas : 

Dans la valoche,

--> on met : des matières naturelles comme du coton bio labellisé ou du lin. Tendance, confo et facile à entretenir.

--> on évite au max le synthétique et on opte pour des fibres recyclées si on a pas le choix (genre pour votre maillot de bain ou vêtements de sport).

Maintenant qu’on a fait le point, on rentre dans le dure : choisir. 

Parce que chez Escale on aime bien parler, mais on veut du concret, on vous file quand même quelques tuyaux : une petite sélection estivale pour femmes et hommes juste là en bas.

Pour les femmes :

La chemise Copenhague de la marque Noyoco
En viscose upcyclée. Tissu italien sauvé de la décharge et ça valait le coup ! Légère, colorée et un poil rétro. On la porte déboutonnée-nouée-manches-retroussées avec un short noir taille haute ou tout simplement ouverte par-dessus un débardeur à fines bretelles quand il fait un chouya frais le soir à l’apéro.

Chemise Noyoco en viscose upcyclée

88 euros au lieu de 110 euros
à retrouver sur noyoco.com

N’importe quel maillot de la marque française & made in France : Maline
100% recyclé 100% lookée cet été. Gros crush pour leurs nuances orangées.

Maillots de bain made in France de la marque Maline

entre 70 euros et 100 euros environ
à retrouver sur maline.life

Sur Escale La robe Lucie de chez KIND STUDIO
Robe en popeline “pêche” qui rafraîchit le teint post-plage comme on aime. Cintré à la taille et ample en bas, on adore. 100% coton bio certifié GOTS (Global Organic Textile Standard)

Robe Lucie de Kind Studio sur Escale

190 euros tout rond
à retrouver sur escale-shop.fr

Pour les hommes :

L’incontournable chemise en lin de chez Histon Project.
L’élégance simple et efficace. C’est léger, c’est doux, c’est sans prise de tête. Bref, il vous l’a faut.

Chemise en lin Histon Project

89 euros au lieu de 190 euros
à retrouver sur histon-project.com

Un short, ouais ... un bermuda chino beige OUI. Filé, teint, tissé et confectionné en France.
Ce bermuda c’est un sans faute signé 1083.

Bermuda en coton bio 1083

89 euros
à retrouver sur 1083.fr

Une bonne paire de baskets Umòja qui ne ressemble à aucune autre.
La diff’: son étoffe traditionnelle du Burkina : le « Godé ». Umoja fait appel à des artisanes du centre de tissage crée par Élisabeth dans les années 70.

Pair de basket Umoja sur Escale

65,90 euros au lieu de 99,90 euros
à retrouver sur escale-shop.fr

Maintenant, la seule chose qu'il vous reste à faire c’est votre valise. La partie la plus relou on sait et c’est même pas la peine d’imaginer qu’on va vous aider !

 

Cet article a été écrit par Julie Fleutot !